• SE CONNECTER
  • Votre panier est vide.

Je suis enceinte et le père est un chrétien. Puis-je me marier avec lui ?

Question

Salem alaykoum, je suis tombée enceinte et le père est un chrétien. Je veux quand même faire un mariage religieux pour ne pas avoir de problème avec ma famille . Est ce qu’il est valide?

Réponse

Salam alaykoum.

Vous avez cité dans votre message deux points sur lesquels j’aimerai revenir :

1/ La musulmane ne peut tomber enceinte que dans le cadre d’un mariage avec un musulman. Sans cette condition, ce qu’elle entreprend s’appelle une fornication (Zina). Cette pratique constitue un péché majeur en islam. D’ailleurs Dieu dit :

– « Et n’approchez point la fornication. En vérité, c’est une turpitude et quel mauvais chemin !» (C17-V32) ;

– « Le fornicateur n’épousera qu’une fornicatrice ou une associatrice. Et la fornicatrice ne sera épousée que par un fornicateur ou un associateur. Alors que cela a été interdit aux croyants » (C24-V3) ;

– « … Qui ne commettent pas de fornication. Car quiconque fait cela encourra une punition. Et le châtiment lui sera doublé, au jour de la résurrection, et il y demeurera éternellement couvert d’ignominie. Sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne œuvre. Ceux-là Allah changera leurs mauvaises actions en bonnes, et Allah est Absoluteur et Miséricordieux » (C25-V68/70).

2/ L’islam n’autorise pas la musulmane à devenir l’épouse d’un nom musulman. Cet acte est strictement interdit en islam. Dieu dit à ce propos :

– « Et ne mariez pas les associateurs (avec les musulmanes) tant qu’ils n’auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu’un associateur même s’il vous plaît » (C2-V221) ;

– « Elles (les musulmanes) ne sont pas licites (en tant qu’épouses) pour eux (les associateurs), et eux non plus ne sont pas licites (en tant qu’époux) pour elles » (C60-V10).

Après le rappel des textes coraniques, je vous dis que votre mariage avec un chrétien n’est pas licite en islam. Du coup, le mariage religieux ne peut pas se faire entre vous deux. Et tout mariage sera considéré comme caduc et invalide, vu que l’islam ne l’autorise pas. Bien sûr, vous voulez éviter les problèmes avec votre famille, mais un mariage religieux ou en mairie ne résout pas votre problème. Car la famille et tout le monde sait que le mariage d’une musulmane avec un non musulman est interdit. Du coup, votre famille ne sera jamais satisfaite de votre union avec un non musulman. De plus, cela constituera pour elle un grand déshonneur.

Le verset coranique (C2-V221) est clair. La seule condition qui autorise votre mariage avec ce non musulman est sa conversion à l’islam. Donc si vous tenez vraiment à vous marier avec cet homme, essayez de le convaincre d’épouser l’islam afin qu’il puisse vous épouser par la suite. En même temps, arrêtez toute relation intime avec lui dans l’attente de sa conversion et de votre mariage. Cela est meilleur pour vous. Car vous garderez, dans ce cas, la relation avec votre famille, vous respecterez votre religion et vous vous marierez avec l’homme de votre choix. Ce qui signifie que vous serez gagnante sur tous les plans. Sachez alors, qu’avant vous, beaucoup de musulmanes confrontées au même problème ont procédé de la sorte.

Par contre, n’oubliez pas de faire un repentir sincère à Dieu, avec un regret immense, de votre relation interdite (la fornication) : « Sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne œuvre ; ceux-là Allah changera leurs mauvaises actions en bonnes, et Allah est Absoluteur et Miséricordieux » (C25-V68/70). Sachez aussi comme information supplémentaire que certains savants musulmans autorisent l’avortement avant les six semaines de grossesse (les 42 premiers jours).

C’est le conseil que je vous donne du fond du cœur. Toutefois, vous restez libre de faire ce qui vous semble le meilleur pour vous. C’est vrai, Dieu a voulu que Ses serviteurs soient libres dans cette vie ici-bas pour faire ce qu’ils veulent. Seulement, en leur offrant la liberté, Il a fait d’eux des responsables devant Lui de leurs différents actes. Ce qui signifie que la liberté n’est qu’une lourde responsabilité.

Donc, ma sœur en islam, réfléchissez bien avant d’agir ! Nous ne devons pas suivre seulement le cœur, mais nous devons suivre aussi la raison. Et n’oubliez pas que la vie reste courte quoi qu’elle soit longue, et qu’un jour nous serons entre les mains de notre Seigneur pour subir Son jugement. Tout en sachant que la raison de notre présence sur terre est l’adoration de Dieu. Cela est bien dit dans ce verset coranique : « Je n’ai créé les djinns et les humains que pour qu’ils M’adorent » (C51-V56).

Au final, je demande à Allah de vous guider, et de vous aider à faire le repentir, de guider pour vous cet homme et de vous éloigner du haram, ainsi de ne pas couper la relation entre vous et votre famille !

Fraternellement,

Mohamed Najah

30/01/2019

0 réponses sur "Je suis enceinte et le père est un chrétien. Puis-je me marier avec lui ?"

Laisser un message

© 2017 Institut Najah. Tous droits réservés.